Nous écrire    

Clap de fin du projet HP+ : bilan satisfaisant 7 ans après

  |   Infos santé
Partager :  



Par la Rédaction, le 26 juin 2022

(CITOYEN INFO)- Clap de fin pour le projet Health Plus (HP+) financé par l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) et le Plan d’urgence du Président des Etats-Unis pour la lutte contre le Sida (PEPFAR). Vendredi 24 juin 2022 à Lome, les acteurs impliqués ont diffusé et partagé les leçons apprises dans les domaines de la Planification Familiale, du VIH et de la COVID-19 grâce au financement de l'USAID et le leadership des Ministères de la Santé et des CNLS (Conseils nationaux de lutte contre le VIH-IST). Les travaux se sont déroulés sous le regard attentif de Mme Eugénie Akakpo, Directrice de Cabinet du Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins du Togo.

Attribué à Palladium depuis le 28 août 2015, le dit projet avait pour mission d'œuvrer à faire progresser les priorités en matière de politiques de planification familiale et santé de la reproduction (SR/PF), de VIH et de santé maternelle, néonatale et enfantine est arrivé à terme.

De fait, Health Policy Plus (HP+) est un projet de sept ans de 222 millions de dollars US financé par l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et le Plan d'urgence du Président des États-Unis pour la lutte contre le sida (PEPFAR). De manière spécifique le Bureau régional de USAID Afrique de l'Ouest, et ceux du Burkina Faso, du Niger et de la Guinée ont contribué à travers HP+ pour soutenir la conception, la mise en œuvre et le suivi des programmes e PF et de reponse au VIH et a la COVID-19 au Burkina Faso, au Bénin, en Côte d'Ivoire, en Gambie, en Guinée, en Mauritanie, au Niger et au Togo.

Au cours des sept dernières années, HP+ a amélioré l'environnement politique favorable aux services de santé équitables et durables grâce à l'élaboration et à la mise en oeuvre de politiques, en mettant l'accent sur des programmes de santé volontaires fondés sur les droits, et en renforçant la capacité des partenaires nationaux à s'engager dans la conception, la mise en œuvre et le financement efficaces de politiques alignées sur leurs priorités. HP+ a également contribué a renforcer la gouvernance du secteur de la santé par le biais d'un engagement et d'un plaidoyer multisectoriel, afin d'établir des partenariats durables entre le gouvernement, la société civile et le secteur privé.

La rencontre de Lomé a donc permis de partager les résultats de Health Policy Plus (HP+) dans la région (Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Niger, Togo, Bénin et Guinée). Les principaux partenaires (Ministères de la Santé et autres, ministères, PTF, jeunes, OSC, leaders communautaires, secteur privé) ont ainsi saisi l'occasion pour échanger  sur les les principales réalisations et leçons apprises: Au final, toutes les parties prenantes ont défini de manière synergique les recommandations à suivre pour la mise à l'échelle et la pérennité des actions entreprises par HP+.

Mme Eugénie Akakpo, Directrice de Cabinet du Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins du Togo a rappelé dans son intervention que HP+ a contribué à améliorer l'environnement favorable aux services et produits de santé à travers le développement et l'application de politiques, et particulièrement de programmes de santé fondés sur les droits humains.

A lire aussi : Covid-19: le Togo prend huit nouvelles mesures pour limiter la propagation.



Le projet souligne t-elle a également contribué au renforcement des capacités des partenaires dans les pays et s'est aligné sur les politiques publiques donnant ainsi le leadership aux structures gouvernementales.

"De manière spécifique, L'intervention de HP+ au Burkina, en Côte d'Ivoire, en Guinée, au Niger, en Mauritanie, en Gambie et bien sûr chez nous ici au Togo a été axée sur des stratégies créatrices qui ont permis entre autres : une meilleure compréhension des facteurs politiques, sociaux et économiques qui influencent la santé ; des partenariats durables avec le secteur public, la société civile et le secteur privé pour créer un cercle vertueux de mobilisation de ressources; des informations plus transparentes, utilisables et accessibles pour les politiques et les acteurs clés ; un programme et une documentation plus rigoureuse des expériences à travers le suivi, l'évaluation et l'apprentissage. Au Togo, dois-je rappeler que Palladium, votre institution a une présence de très longue date. Ceux qui travaillent dans le domaine des politiques et du plaidoyer se souviendront de la LOI sur la Santé de la Reproduction signée en 2007. Elle a été conçue, promulguée, traduite en langues nationales et diffusée avec l'appui de Palladium. Il est de même de la loi sur le VIH", a fait savoir Mme Eugénie Akakpo.

HP+ et ses prédécesseurs faut-il le préciser, ont contribué à doter le pays de plusieurs plans d'action nationaux budgétisés de planification familiale (PANB). J'ai compris que le Togo est le seul pays de la région ou HP+ en synergie avec le Ministère de la Santé a conçu et mis en œuvre de manière participative le Dashboard des PANB, un outil très utile à la prise de décision.

.

 Donnez votre avis

Dans la même rubrique

Infos santé

Togo : Coup d'envoi du Tour 2 de la campagne de riposte vaccinale synchronisée contre la poliomyélite dans les régions des Plateaux et Centrale.

Infos santé

Togo : le Grand Lomé s'engage à s'investir dans la mise en œuvre du programme de gratuité des soins aux femmes enceintes

Infos santé

Covid-19 : La pandémie se stabilise au Togo, mais prudence

Infos santé

Lutte contre les MNT : de la nécessité d'insuffler une nouvelle dynamique surtout en cette période de Covid-19